titre
  • Définition
  • transcription
  • Traduction
  • Schémas
  • Gènes morcelés

LA SYNTHESE DES PROTEINES

La synthèse des protéines est le processus par lequel une cellule assemble une chaîne protéique en combinant des acides aminés isolés présents dans son cytoplasme, guidé par l'information contenue dans l'ADN. Elle se déroule en deux étapes au moins : la transcription de l'ADN en ARN messager et la traduction de l'ARN messager en une protéine.

LA TRANSCRIPTION DE L'ADN EN ARN

Animation 1

Animation 2

video

LA TRADUCTION DE L'ARN AUX PROTEINES

Incontournable

Animation 1

Animation 2

 

Schémas à utiliser:

 

 

 

 

 

GENES MOSAIQUES

Les ARN messagers sont plus courts que les fragments d'ADN qui servent à leur formation:

Exemple du gène de l'ovalbumine dans une cellule oviducte d'oiseau.

Chez les eucaryotes, les archéobactéries et les cyanobactéries, les gènes sont morcelés : constitués d'une alternance d'exons (parties codantes du gène) et d'introns (parties non codantes, bornées par des séquences de bases spécifiques : 5'GU et 3'AG), ils sont d'abord intégralement recopiés dans l'ARN prémessager , puis subissent une opération d'excision des introns (ainsi que celle parfois de petits morceaux d'exons) suivi d'un épissage (splicing), c'est à dire la réunion bout à bout des exons restants qui constituent l'ARNm. Ce remaniement se déroule au fur et à mesure de la progression de la transcription.:

Exemple de l'épissage de l'ovalbumine:

 

 

L'épissage n'est pas seulement constitutif: il existe également des épissages alternatifs, dans lesquels l'élimination des introns (ou des portions d'exons) peut faire se lier entre eux des exons différents. C'est ce mécanisme qui démultiplie les capacités codantes d'un gène

: